Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles récents

Exo-Vaticana : le Vatican et les Ovnis

10 Septembre 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Christianisme

Quelques notes prises sur Exo-Vaticana - Après avoir examiné "On the path of the Immortals" (et tant pis pour l'ordre chronologique) plongeons nous dans Exo-Vaticana dans lequel Horn et Putnam se penchent sur l'observatoire international du mont Graham (Arizona) et son grand téléscope binoculaire (LBT) équipé d'un système Lucifer qu'ils sont allés voir sur place ainsi que le  Vatican Advanced Technology Telescope (VATT) qui se situe juste à côté.

Ils ont interrogé un prêtre sur place, à la lumière des écrits du frère jésuite Guy Consolmago avec qui ils ont eu un échange sur Internet et qui leur a transmis le Pdf de son livre publié avec l'autorisation du St Siège en 2005 "Intelligent life in the universe : Catholic belief and the search for extraterrestrial intelligent life" qu'ils présentent (p. 17) comme introuvable ("not available anywhere") depuis son retrait par l'éditeur mais qu'aujourd'hui en réalité tout un chacun peut consulter ici.

Horn et Putnam sont (à juste titre) choqués par le fait que Consolmago ait envisagé que les Nephilim (les Géants de la Genèse) aient pu être des extraterrestes et que (p. 33 de son livre) les peuples anciens aient pu être "parfaitement heureux de la possibilité de leur existence", comme si ces êtres étaient censés pouvoir nous sauver. Dans le même livre, Consolmago envisage que le Verbe de Dieu (Jean 10:18) ait pu être "non seulement le fils de l'homme mais aussi l'enfant d'autres races" (extraterrestres (p. 19 du livre de Horn et Putnam). Dans la même veine, notent Horn et Putnam, Christopher Corbally, directeur adjoint britannique du Vatican Observatory Research Group (groupe de recherche de l'observatoire du Mont Graham) jusqu'en 2012 aurait déclaré (dans un article du Telegraph "American Association: Martian life will change God's image, says Vatican" du 17 fevrier 1997 encore en ligne ici) que l'existence d'aliens pourrait modifier notre image de Dieu, ou le père José Funes, directeur de l'observatoire du Vatican estimant dans l'Osservatore romano en 2008, que les extraterrestres pourraient être nos "frères".

Horn et Punam (p. 20) rappellent que dans les années 70 et 80 Mgr Corraldo Balducci, membre de la curie romaine, avait déclaré à la RAI plusieurs fois que les aliens intéragissaient déjà avec nous et que le Vatican en était conscient. Le père Malachi Martin (professeur à l'institut biblique pontifical, mort en 1999) avait annoncé sur AM Radio (Art Bell) en 1997 que le Vatican s'intéressait à ce qui approcherait de la Terre dans les 10 ans à venir qui pourraient être d'un grand intérêt, ce qui pouvait être une comète (mais Consolmagno a fait part de sa méfiance à l'égard de ses thèses). Consolmagno est allé jusqu'à écrire dans "Brother astronomer : Adventures of a Vatican scientist" cité par Beliefnet que le contact avec les aliens nous changera réciproquement et qu'ils auront aussi à nous évangéliser ce qui rejoint l'idée de Funes (L'osservatore romano du 14 mai 2008) selon laquelle les extraterrestres sont peut-être plus proches du créateur que nous.

Le membre de l'Opus Dei Giuseppe Tanzella-Nitti est allé jusqu'à dire que l'échange avec les aliens pourrait nous faire modifier notre théologie après vérification (dans l'Interdisciplinary enncyclopedia of religion and science, item "extraterrestrial life". Cela renvoie au propos de Corbally sur le "Logos-event" qui a pu arriver aux aliens (cité par Open minds magazine, juin juillet 2010).

Horn et Putnam repartent de la présentation officielle du VATT censé observer les planètes invisibles Nemesis et Neburu, des planètes X. Le Vatican chercherait-il comme les gouvernants à manipuler des forces invisibles ? (p. 26)

Ils notent que l'exorciste franciscain du XVIIe siècle (et professeur de philosophie - il est aussi une référence de l'ufologue Jacques Vallée dans son livre Passport to Magonia 1969, une référence à un endroit imaginaire que l'évêque de Lyon Agobard au 8e siècle dans Liber de Grandine et Tonitruis citait comme désignant un endroit que des esprits farfelus imaginaient être le lieu où des navires volaient et d'où trois hommes et une femme seraient tombés, passage déformé par Villars eu 17e s), dans son traité sur les incubes et les succubes redécouvert au 19e s. par Isidore Liseux, éditeur de la rue Bonaparte, en p.53, énumère divers théologiens (Bellarmin, Suarez, Maluenda, pour qui les enfants biologiques des femmes avec les incubes sont grands, audacieux, fiers et impies, ce qui confirme aux yeux de Putnam et Horn que les Fils de Dieu qui ont engendré les géants avec les femmes humaines dans la Bible étaient démoniaques. Nimrod constructeur de la tour de Babel fut un chasseur (Gen 10:8) géant (comme Orion chez les Grecs) doté d'une vision du monde invisible. Jésus a annoncé que la fin des temps sera semblable à ce temps là, celui d'avant Noé.

Après ce cadre posé par Horn, Punam au chap 2 retrace l'historique de l'intérêt du Vatican pour les Ovnis. L'accord entre le Vatican et l'université publique d'Arizona remonte à 1980 où il fut accordé au Groupe de recherche de l'observatoire du Vatican d'utiliser l'Observatoire Stewart à Tucson. Le groupe fut ensuite naturellement associé à l'installation sur le Mt Graham et aux contentieux à ce sujet avec ses propriétaires apaches. Le Daily Telegraph de Londres du 28 oct 1992 évoquait un partage des tâches avec la NASA : le Vatican chercherait des planètes susceptibles d'abriter des aliens et la NASA un moyen de communiquer avec eux.

Le Vatican (p. 50) a nié tout rôle dans la dénomination "Lucifer" de l'équipement à côté de leur télescope  VATT. Le nom a été attribué par le Max Planck Institute qui l'a conçu. L'astronome Andreas Quirrenbach a déclaré dans une interview que le nom était un hommage au gouverneur allemand Teufel dont le nom signifie diable, mais Putnam n'en croit pas un mot. Le fait que le dispositif soit allemand et surajouté au télescope jésuite  doit tout de même être pris en compte dans le débat sur cet étrange nom de baptême du dispositif.

Laissons de côté les questions techniques et notons, sur le plan théologique, si Jésus a annoncé que le monde à son retour sera comme au temps de Noé (Luc 17:26, Matthieu 24:37). Au 19 e siècle, le théologien George Hawken Pember fut le premier à recenser les similitudes entre notre époque et celle de Noé. Lui qui se confrontait aux bouddhistes et aux théosophes (ancêtres du Nouvel Age) recensait parmi les sept points communs dans  Earth Earliest's Ages, and Their Connection with Modern Spiritualism and Theosophy (London: Hodder & Stoughton) les relations démons et humains dans le spiritisme (p. 38) dont il suit les traces dans la Bible et dans l'histoire (il attribue cela à une désobéissance des démons à l'interdit divin). P. 390 Pember évoque le décret du pape Innocent VIII (voir ici**) contre les rapports sexuels avec des incubes et voit le retour des Néphilims susceptibles de provoquer les mêmes échanges avec les femmes humaines (à rapprocher, postérieurement aux écrits de Pember à la tentative de Hubard et Parsons de faire naître un enfant de la déesse Babalon en 1946).

Horn et Putnam listent les chercheurs qui prennent au sérieux la part de témoignages sur les Ovnis que la science n'a pu expliquer (p. 70 et suiv) puis ils dressent un inventaire des hybrides nés d'échanges humains-démons qu'on trouve dans des livres apocryphes (Jude, Jasher) ou la littérature akkadienne, et des expériences pour créer des hybrides animaux-humains. Jacques Vallée et John Keel ont développé l'idée que ces hybrides pouvaient être en partie des "extraterrestres".

Horn en 2007 s'était penché sur les portails interdimensionnels dans Nephilim Stargates. Il a eu ensuite un échange avec Nick Redfern (p. 156) auteur de "Final Events" qui estime comme lui que les phénomènes extraterrestres correspondent à des invocations démoniaques par des groupes occultistes. Dans l'échange de mails que Horn reproduit, Redfern reprend les propos qu'il a recueillis en 2007 auprès de Ray Boeche, prêtre anglican ancien directeur du Mutual UFO Network. Boeche disait avoir rencontré en 1991, dans un hôtel de Lincoln (Nebraska) deux savants du ministère de la défense qui travaillaient sur le contact avec les entités non humaines, non human entities, NHEs. Ce serait un programme classé secret défense du Pentagone. Ces chercheurs appartenaient au groupe "Collins Elite" qui serait convaincu que ce programme, loin de chercher le contact avec des extraterrestres, rechercherait en fait l'échange avec des démons.

A partir des données qu’il avait reçues de Boeche (p. 157) Redfern aurait pris des contacts avec des gens en leur disant ouvertement qu’il cherchait des hauts fonctionnaires qui souscrivent à l’idée que les Ovnis sont démoniaques, et serait ainsi entré en contact avec des membres de «  Collins Elite ». Ces gens sont certains que les aliens sont des démons. L’alliance entre Parsons qui était branché sur les fusées, et Crowley qui avait fait une œuvre démoniaque en 1918 (l’Amalantrah Work) s’est poursuivie à travers George Adamski (1891-1965) et l’utilisation par George Hunt Williamson des tables de Ouija pour contacter des extraterrestres. Redfern n’a pas pu livrer tous les documents de Boeche dans son livre car le Collins Elite (CE) veut les garder secrets. Ceux-ci ne sont pas une agence gouvernementale, ce sont des employés fédéraux (certains haut placés dans l’administration et les services secrets) subventionnés par le gouvernement mais ce n’est pas un service étatique. Redfern n’a pas pu poser de question, seulement recueillir les déclarations qu’on voulait bien lui faire. Il est donc incapable par exemple de dire s’il y a des catholiques dans ce Collins Elite ou pas. Parmi eux il y eut « Richard Duke » (CE) qu'il a rencontré entre 2007 et 2010 mais sans jamais pouvoir prendre l'initiative des questions. Horn l'interroge aussi sur le rapport "Collins Report" écrit par le groupe mais qui est censé rester confidentiel.

Horn reproche à Redfern d'avoir cité le livre du Lieutenant colonel Pacheco - actuellement à 500 dollars sur Amazon -"Unmasking the ennemy" auquel il reproche de diviniser Marie. Mais Redfern en défend le contenu factuel.

Horn a trouvé confirmation de l'existence du Collins Elite auprès de Nick Pope, ex directeur au ministère de la défense britannique. I D E Thomas, qui fut professeur dans une université  (college) chrétienne et correspondant de la BBC a aussi relié les aliens aux Nephilim et dans « The Omega Conspiracy » il s’est penché comme Vallée dans « The Invisible College » sur les mutilations d’animaux dans les zones d’apparition des Ovnis qui soulignent que les aliens ont besoin d’ADN biologique. Le lieutenant colonel Philip J Corso (1915-1998), connu  pour son livre sur Roswell, travaillait avant sa mort sur un manuscrit qu’il intitulait « Dawn of a New Age » qui étudiait la façon très particulière dont les organes génitaux ou les cerveaux des animaux étaient prélevés dans ces circonstances.

Au contraire du Collins Group, le Vatican avec des gens comme Tanzella-Nitti prépare la rencontre avec les aliens et Adamski qui dit avoir effectué des voyages inter-galactiques avec les aliens a été reçu par Jean XXIII qui lui a décerné la médaille d'or d'honneur de l'Eglise (p. 242).

L'hypothèse des mondes paeallèle remonte à l'hérésie de Philastrius au IVe s dont parle St  Hippolyte. Origène lui-même avait cru à la création de plusieurs mondes avant la Génèse parce que Dieu n'a pu rester inactif au début, lais la dérive officielle de l'Eglise a commencé avec un "pacte faustien" du pape avec les carolingiens (p. 255) et les thèse d'Agobard de Lyon (779-840) sur Magolia, le pays où les navires voguent sur les nuages.  On appela les extra-terrestres des "sylphes" dans le Comte de Gabalis (1670). La thèse de la pluralité des mondes avait aussi été soutenue par Albert le Grand (1193-1280) auteur de traités d'astrologie et minéralogie que, disent Putnam et Horn, les papes ont eu le tort de béatifier (en 1622) et canoniser (en 1931). En 1277 Etienne Tempier évêque de Paeis dans ses 219 condamnations de l'aristotélisme au point 34 condamne l'hypothèse que Dieu n'ait pas été en mesure de créer plusieurs mondes, ce qui renforçait la légitimité de ceux qui prétendaient qu'il l'avait fait. Nicolas de Cues (1401-1464) avec sa vision sur un bateau au retour de Constantinople qui lui fit proner la "docte ignorance" contre l'aristotélisme et dynamiter les théorie du Dieu sphérique dont le centre est partout et la circonférence nulle part, bousculant l'idée d'un lieu pour chaque chose et ouvrant la voie à un univers infini dans son traité de 1440 le premier parle de régions de l'univers habitées comme le nôtre. L'occultiste Giordano Bruno (cf Yates), hermétiste ou kabbaliste (p. 264) allait poursuivre dans cette veine.

Lire la suite

EMI chrétiennes - EMI lucifériennes

10 Septembre 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Médiums, #Christianisme, #Anthropologie du corps

Il y a des expériences de mort imminente (EMI) chrétiennes qui "collent" avec le texte biblique comme celle de la colombienne Paulina (ci dessous), et puis il y a les EMI un peu "New Age" dont les conclusions sont anti-bibliques comme celle de Frédéric Medina (plus bas sous le témoignage de Paulina).

Il y en a d'autres types aussi (juives, musulmanes, hindouistes etc). Difficile de comprendre pleinement et de hiérarchiser entre eux ces témoignages. Bancarz, l'ex-gourou New Age repenti dit dans son livre "Second Coming of the New Age" que certes chaque culture produit son propre type d'EMI - les musulmans rencontrent Alla, les hindouistes rencontrent Ganesh ou Vishnu dans l'au-delà - mais dans certains cas des musulmans ou des hindouistes voient Jésus alors que jamais un chrétien ne verra Mahomet ou Vishnu dans une EMI. Cela prouve à ses yeux la vérité métaphysique du christianisme. Il faudrait vérifier la base factuelle de sa démonstration.

En tout cas, pour ce qui concerne les deux témoignages ci-dessous, le premier, disais-je, est très biblique à une ou deux nuances près (Paulina dit qu'aucun manquement aux commandements n'est toléré, mais la parabole du Bon Samaritain n'est-elle pas justement là pour dire qu'il est impossible qu'un croyant satisfasse à tous les commandements en même temps, puisque celui qui respecte le sabbat ne peut pas aider un malade sur le bord de la route). C'est à tel point même qu'on peut se demander si elle n'a pas un peu "réécrit" son histoire à la lumière de ce que la Bible lui a ensuite enseigné.

Au contraire le témoignage de Medina (qui ressemble à beaucoup d'autres, dont un que j'ai cité dans mon livre sur les médiums d'une femme devenue magnétiseuse après son EMI) est très anti-biblique. Le Christ en est absent, et la morale qu'en tire Medina est que c'est notre âme qui détermine notre vie (ce que disent aussi la médium Patricia Darré et bien d'autres). Ici pas question d'obéissance à des commandements. On se repent de n'avoir pas fait de bonnes actions, mais pas par amour de Dieu ni de son fils mort pour nos péchés ; uniquement pour être "en paix avec l'univers", fusionner avec lui, se sentir comme une herbe des champs etc. De retour sur Terre on fuit le conflit, on s'efface, on est dans la tolérance (valeur luciférienne de notre époque qui conduit à tout laisser passer et à perdre toute colonne vertébrale morale). J'observe que ces "retours d'EMI" ne sont pas apaisés : Medina évoque les envies de suicide de certains, leur nostalgie du monde lumineux qu'ils ont côtoyé, leur incapacité à "digérer" cette expérience forte. Il recommande la méditation pour faire "passer" en quelque sorte la pilule, et même la consultation de magnétiseurs.

Alors qu'au contraire ceux qui ont vu Jésus (voir notamment les témoignages américains à ce sujet sur You Tube) en reviennent "boostés", militants, résolus à remplir leur mission sur Terre dans le respect de la Bible. Le témoignage de Médina non seulement encourage à aller voir des médiums manipulateurs d' "énergies" spirituellement très suspectes, mais aussi à rechercher le contact avec les "morts" et les "entités". D'un point de vue biblique (qui interdit ce genre de contact avec l'au-delà, voyez l'épisode de Saül et Samuel), l'EMI de Frédéric Médina (et de beaucoup d'autres personnes), sous des dehors apparemment philanthropiques, se rattache aux prodiges que Satan/Lucifer est censé réaliser à la fin des temps pour favoriser le règne de l'Antéchrist. A la faveur d'un accident, le diable "joue" avec le corps éthérique de la personne en état de mort clinique ; il la fait se décorporer, traverser les murs, voir ses proches, puis des êtres chers disparus, pour, ensuite, témoigner d'un au-delà prétendument sans Jésus-Christ, et convaincre les gens de rechercher le contact avec leurs propres chers disparus, au mépris de l'interdit biblique. Jésus Christ ayant annoncé qu'à la fin des temps il en sera comme au temps de Noé, quand les "Fils de Dieu" (les démons) se sont accouplés avec les femmes humaines, d'un point de vue chrétien on dira que ce genre d'EMI luciférienne qui fait rechercher le contact avec des entités dans le spirtitisme prépare en fait ce retour de l'époque sombre de Nimrod où ces "entités" des ténèbres (du deuxième ciel) pourront à nouveau prendre possession des humains.

A noter aussi que beaucoup de prédicateurs révoquent comme non bibliques tous les récits d'EMI, même ceux qui paraissent chrétiens. Notamment à cause du passage de Luc 16:31 que cite par exemple Lex Meyer (ici min 3'32) qui laisse entendre que Dieu ne cherchera pas à convaincre les hommes de la réalité du Ciel en renvoyant un mort vers eux. Jean 3:13 dit que Jésus seul est monté au Ciel.

Lire la suite

Pageau, Buck, Horn et Putnam, Petit, De Witt, lectures diverses...

8 Septembre 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Alchimie, #Médiums, #Christianisme, #Histoire des idées, #Pythagore-Isis

J'écoutais hier cette vidéo de l'orthodoxe américain Johnathan Pageau. L'exposé qu'il y fait est à double tranchant car en montrant combien l'orthodoxie cultive les mêmes symboles que l'occultisme (le double serpent, le "as above so below" etc) il cautionne tout à fait les théories des évangéliques (comme celle dont j'examine l'eschatologie dans mon dernier livre) selon lesquelles les Eglises catholique et orthodoxe sont de héritières de Babylone...

Et pourtant on peut se demander si des spiritualités sans symboles ne sont pas appauvrissantes et vouées à la stérilité. Je dialogue dans ma tête en ce moment avec le livre  du catholique Roger Buck "Cor Jesu Sacratissum" dans lequel il fait l'éloge de l'ésotérisme chrétien de l'ex-anthroposophe Valentin Tomberg. Buck est un ancien gourou new-age de Cambridge. Les Méditations sur les 22 arcanes majeurs du Tarot l'ont sorti de son paganisme. Certains chrétiens diraient qu'ils ne l'en ont pas sorti complètement, mais après tout on peut en dire autant de chrétiens non hermétistes mais charismatiques mais charismatiques comme Jean-Luc Trachsel dont j'ai découvert d'existence le mois dernier. Le baptiste dispensationnaliste californien Gene Kim dans ses cours n'hésite pas à dire que les charismes étaient réservés aux apôtres et au peuple juif et que, puisque l'Eglise après l'accomplissement de la révélation biblique ne doit marcher que par la foi et par la Parole, les charismes sont forcément du diable. Allez savoir...

J'ai un peu laissé cette problématique de côté pour l'instant. De même qu'après mon échange avec un mien cousin sur les extra-terrestres pendant les vacances, j'ai aussi mis entre parenthèse la problématique de l'ufologie. J'avais pourtant bien avancé en août ma lecture d'Exo-Vaticana dans lequel Horn et Putnam se penchent sur le positionnement théologique du Vatican et sur l'observatoire international du mont Graham (Arizona) et son grand télescope binoculaire (LBT) équipé d'un système Lucifer. J'en suis resté à leur interview de  Redfern qui reprenait les propos qu'il a recueillis en 2007 auprès de Ray Boeche, prêtre anglican ancien directeur du Mutual UFO Network, sur un groupe de hauts fonctionnaires qui souscrivent à l’idée que les Ovnis sont démoniaques, le "Collin Elite". Je trouve que la piste crowleysienne sur les Ovnis reste quand même très sérieuse, même si on ne peut jamais affirmer que tous les phénomènes d'enlèvement, de mutilation du bétail etc soient démoniaques. 

J'en saurai plus quand j'aurai lu le bouquin de Jean-Pierre Petit sur les armes secrètes américaines et les Ovnis. Le rapport des services secrets aux Ovnis a l'air aussi étrange que celui qu'ils entretiennent à l'occultisme. Je ne sais pas ce que valent les thèses de Petit sur la matière noire, ni les rêves qu'il eus sur l'égyptologie mais il me semble injuste que la communauté scientifique refuse de débattre avec lui. Il existe une pétition ici à signer pour défendre le débat contradictoire autour de ses thèses. En tout cas il a le mérite de suivre de près ces phénomènes assez insaisissables qui de toute évidence embarrassent les pouvoirs en place.

Il faut être très prudent sur ces sujets. Et les grands savants ne sont pas forcément plus éclairés que les autres. En 2015, feu le polytechnicien Francis de Witt rappelait dans une interview que les grands inventeurs de la physique quantique - Bohr, Heisenberg, Schrodinger - ont tous fini dans le mysticisme asiatique. Dans cette interview il a aussi le mérite de pointer les rapports entre l'âme et l'affect, ce qui aide aussi à comprendre pourquoi les phénomènes paranormaux  ont lieu dans les moments de crise psychologique (voir mon livre sur les médiums). Tomberg dit aussi la même chose dans sa défense de l'hermétisme chrétien quand il appelle à dépasser l'intellect par exemple dans l'hésychasme ou la récitation du rosaire. Le plus difficile est d'arriver à le faire sans s'égarer...

Lire la suite

Exorcisme et jungisme

1 Septembre 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Christianisme, #Médiums

Il y a quelques années, j'ai entendu sur You Tube la prédicatrice-exorciste évangélique Michelle d'Astier dire qu'à ses débuts elle avait été étonnée de pouvoir exorciser un démon d'addiction à la drogue alors qu'elle même fumait beaucoup. Beaucoup de chrétiens pensent que l'addiction au tabac est un démon qu'on peut exorciser et j'ai connu un enfant doté d'une sorte d "ouverture du troisième oeil", qui voyait le "démon de la cigarette" sous la forme de petits serpents noirs enroulés autour de la cigarette du fumeur, un peu comme Sainte Geneviève pouvait voir un démon sur un goulot de bouteille.

Une sexologue qui travaille dans une petite ville de province annonce sur son site. "Si vous établissez un lien entre votre activité sexuelle et votre dépendance au tabac, Si vous en établissez un, je peux vous proposer un accompagnement spécifique et si vous ne savez pas si un lien existe, nous pouvons analyser cela ensemble." Elle détaille aussi sur une autre page les méthodes qu'elle utilise : "analyse jungienne", mandala, "yoga sexuel"...

Rien à voir avec l'occulte ? Voire. 

Un jour Freud avait dit à Jung "vous êtes un sorcier" parce que celui-ci avait prévu des bruits improbables (Poltergeist) dans le mobilier. La mère de Jung et ses deux grands parents maternels  étaient des médiums, et lui-même s'est fortement investi dans la spiritualité new-age. Les mandala ont complètement à voir avec la magie. Quant à la sexualité... il suffit de lire les écrits de la masseuse tantrique Claire de Lys, ses témoignages sur ses expériences de décorporation dans un ashram en Inde pour savoir dans quel registre ce "yoga sexuel" peut potentiellement se placer.  Qui plus est la dame, ne joue pas trop carte sur table à ce sujet. Dans un mail du 30 août la thérapeute m'écrivait : "je file à ma séance yoga de 9h j'y inclus du "yoga sexuel" mais personne ne le sait, en tout cas cela leur fait du bien..." I mean, really ? Ces "thérapeutes" ne savent pas forcément bien ce qu'ils font, et même la petite part qu'ils connaissent ils ne l'utilisent pas en toute transparence.

A supposer que cela fonctionne, d'un point de vue chrétien cela s'appelle chasser un démon par Béelzébul (Matth 12:27), c'est-à-dire utiliser un démon supérieur contre un démon inférieur. Les médiums le font généralement en connaissance de cause, les sexologues comme cette dame n'en sont pas pas forcément conscients... Mais d'un point de vue chrétien cela revient tout de même à cela... On peut supposer qu'avec la banalisation de l'occultisme, tous les sexologues, psychologues, coach en bien être etc finiront par jouer la carte de la médiumnité. En 2016 j'avais consulté chez une réflexologue qui m'avait avoué travailler avec un médium spirite. Ils trouveront qu'ainsi ils y gagnent en rapidité, en efficacité... Et, du point de vue chrétien tout cela pourra être interprété comme la réalisation des prophéties sur la venue du règne de l'Antéchrist, et le retour au temps de Noé - celui de l'union entre démons et femmes humaines, prophétisé par l'Evangile. "Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme" (Matth 24-37)

Lire la suite

Edom vu par Sonia Azam

29 Août 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Christianisme

Sur You Tube, l'anglo-pakistanaise Sonia Azam est comme le Pseudo-Méthode après la construction de la mosquée Al-Aqsa  à Jérusalem : elle pense que l'Islam est la religion de l'Antéchrist (dans le pseudo-Méthode il était le quatrième royaume monstrueux de Daniel). A l'appui de cette intuition, elle avance plusieurs éléments comme le fait que le cube de la kaaba à la Mecque soit appelé à parler avec une bouche à la fin des temps, comme l'image de la seconde bête dans Apocalypse 13:15, et Esaie 63:1 et suiv : "Qui est celui-ci qui vient d'Edom, De Bosra, en vêtements rouges, En habits éclatants, Et se redressant avec fierté dans la plénitude de sa force? -C'est moi qui ai promis le salut, Qui ai le Bosra pouvoir de délivrer. -Pourquoi tes habits sont-ils rouges, Et tes vêtements comme les vêtements de celui qui foule dans la cuve? J'ai été seul à fouler au pressoir, Et nul homme d'entre les peuples n'était avec moi; Je les ai foulés dans ma colère, Je les ai écrasés dans ma fureur; Leur sang a jailli sur mes vêtements, Et j'ai souillé tous mes habits.Car un jour de vengeance était dans mon coeur, Et l'année de mes rachetés est venue.(...)'ai foulé des peuples dans ma colère, Je les ai rendus ivres dans ma fureur, Et j'ai répandu leur sang sur la terre."

A la différence du rav Dynovisz sur You Tube et de la tradition exégétique juive qu'il représente selon laquelle Edom c'est l'Occident chrétien, pour elle c'est l'Arabie nabatéenne (où se trouve Bosra, elle prend le mot littéralement) mère de la religion islamique, et contre laquelle la colère de Dieu se déchaînera (spécifiquement contre l'Arabie saoudite, qu'elle considère comme idolâtre ainsi que l'ensemble de la religion musulmane).

Lire la suite

La défense de la dévotion au Sacré Coeur par Roger Buck

27 Août 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Christianisme, #Histoire des idées

Kim Buck née d'un père méthodiste et d'une mère anglicane mais athées et qui d'ailleurs divorcèrent. Elle a mené une adolescence "rock'n roll et progressiste (ses amis étaient proches de Nick Cave, et Socialist Workers), a rencontré son mari Roger Buck à King's College (Cambridge) qui l'a initiée au New Age dans le cadre du Cambridge Centre. Son mari s'étant converti elle commence à découvrir les églises catholiques qu'elle trouve plus douces que les églises anglicanes.  Puis en Suisse (en 1998) elle séjourne à l'abbaye d'Einsiedeln,  où elle assiste à une messe. Ayant choisi de camper près du village de Brunnen dans son esprit païen parce qu'elle ne comprenait toujours pas le catholicisme de son mari, elle découvrit une petite chapelle, y tenta une méditation chamanique mais fut touchée mystiquement : elle pleura une demi-heure de plénitude et de repentance pour sa vie déréglée. Elle fut attirée par l'image de Jésus exposant son coeur. Cela l'initia à la dévotion au coeur de Jésus. Ainsi le Seigneur l'a amenée vers l'Eglise de Rome et la vie sacramentelle. Elle assiste à la messe (en latin) chaque jour, avec communion et confession fréquente. Elle s'est rendue 22 fois à Paray-le-Monial depuis 2006 (la chapelle où Jésus est apparue à Ste Marguerite-Marie Alacoque) qui a changé sa vie (voir épisode 4 des vidéos de son mari). En 2002 elle s'est mise à prier chaque jour le rosaire. 

 

Son mari anglais qui a grandi aux Etats-Unis Roger Buck le 18 septembre 1997 (il avait près de 34 ans) eut une expérience mystique alors qu'il était responsable avec Kim d'un centre de formation New Age (Findhorn) à Cambridge. où il expérimentait la paix luciférienne (qu'il tirait de ses méditations, explique-t-il, le rendait distant à l'égard de tout le monde). Ce soir-là,  il parlait avec sa compagne de son refus de s'engager dans le mariage avec elle. Il s'est alors levé en disant "j'ai l'impression d'être dans un nouveau monde". Il n'avait pas de vision mais une sensation de nouveauté radicale. A 22 h 57, il écrivit dans son journal "tonight with Kim I felt something that I have never felt before, I felt something that if I were ready to feel it, it would give me, so it felt, all I want so that by being filled by this, I would thirst no more. It felt as though the lack of this has been the source of all the longing and difficulties ans the fulfillment of this that I didn' know existed would be the end of all neurosis". Il sentait qu'il devait s'engager pour cette chose mystérieuse en lui qui pouvait le nourrir. Le lendemain il a demandé sa compagne en mariage ce qui était pour lui une façon de s'engager dans le monde. Fin octobre il allait écrire qu'il était un chrétien. Déjà fin août il avait trouvé un livre sur le catholicisme dans une librairie et avait ressenti le besoin de l'acheter. Par ailleurs un ami lui avait transmis le livre de Tomberg sur les arcanes du tarot. Ce livre n'a rien à voir avec la lecture des tarots, dit-il. Le livre de Tomberg l'aura aidé à devenir catholique dit-il.

Lire la suite

Entre passivité et vigilance

23 Août 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Christianisme

Il est effrayant de constater combien les prédicateurs, chrétiens fondamentaliste - notamment les Américains que j'écoute sur You Tube - se contredisent entre eux, et investissent de l'orgueil dans leurs contradictions - je pense par exemple au pasteur Gene Kim, qui est par ailleurs brillant dans beaucoup de ses exposés.

C'est parfois à vous dissuader de faire preuve de volontarisme dans la recherche de la vérité. Beaucoup de médiums New Age, à l'opposé, prônent une totale passivité à l'égard de ce que l'Au-delà peut choisir de nous apporter, "vouloir être voulu" en quelque sorte comme disait Nietzsche, ce qui rejoint aussi notre propos sur le quiétisme il y a quelque temps. Mais il y a là aussi un grand danger car alors n'importe quel esprit peut vous faire croire n'importe quoi. "Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira" (Matt 7:7) est-il écrit dans l'Evangile. Cela requiert un minimum de volonté, une disposition à vouloir la vérité, à vouloir "frapper". Et puis ensuite "n'ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde." (1 Jean 4). Il faut garder, je suppose, un subtil équilibre, sur une arrière fond de foi et d'humilité, entre passivité et vigilance.

Lire la suite

Un don de médiumnité qui arrive "comme ça" ?

11 Août 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Médiums

L'INREES quand il présente la médium Agnès Stevenin écrit "Il y a 17 ans, c’est ce qui est arrivé à Agnès Stevenin, une mère de famille que rien ne prédisposait à cela, lorsque soudain elle s’est mise à voir les corps énergétiques des gens, et à savoir qu’elle pouvait les soigner". Que "rien ne prédisposait à cela" ? Voire... Dans une conférence de janvier 2018 (ici sur YouTube) au contraire elle explique que le décès de sa première petite fille avait déclenché en elle un besoin affectif et spirituel (les deux vont généralement ensemble) et qu'une formation par correspondance auprès d'un organisme qu'hélas elle refuse de nommer, l'avait précisément "disposée" à recevoir son don de guérisseuse.

Lire la suite

Sinistrari sur les êtres lunaires

9 Août 2019 , Rédigé par CC

En version anglaise :

 

Lire la suite

Cotton Mather et le "Léviathan français"

6 Août 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Histoire des idées, #Christianisme

On a déjà parlé sur ce blog du livre du pasteur Cotton Mather The Wonders of the invisible world / Les merveilles du monde invisible publié en 1693 en défense des procès de Salem. J'y trouve cette analyse intéressante à propos du roi de France (p. 35) :


"En ce qui concerne le nuage français qui plane sur l'Angleterre, bien qu'il ressemble à des averses de sang sur notre nation, où le sang du Jésus béni a été trop maltraité comme une chose non sainte ; je crois que le Seigneur malgré tout va bientôt le dissiper. Et ma croyance est fondée sur un fondement qui la soutient. Si ce Léviathan français surdimensionné devait accomplir quelque chose comme la conquête de l'Angleterre qu'y aurait-il pour l'empêcher de réaliser l'empire universel occidental ? Mais les visions du monde occidental dans les vues de Daniel et de Jean, nous assurent, que quel que soit le Monarque qui, tant que la papauté perdure, essaie d'avaler les dix rois qui ont reçu leur pouvoir à la chute de l'empire occidental, il doit échouer dans cette tentative. L'épitaphe du Phaeton français est écrit dans la parole sûre de la Prophétie !" (*)

On est alors quelques années seulement après les dragonades contre les Huguenots (auxquelles Mather fait aussi référence ailleurs dans son essai). Le régime de Louis XIV incarne alors aux yeux d'un protestant anglais ce qu'il y a de plus détestable. On voit à travers ce passage combien le projet versaillais d'imposer à Londres une monarchie catholique francophile (en réalité inféodée à la France) est pris très au sérieux. L'hypothèse de la disparition même de la souveraineté anglaise est envisagée et le royaume catholique français devient ainsi susceptible d'accéder à un imperium mondial, universel (on se souvient que deux siècles plus tard le groupe maçonnique de la Table Ronde proposera le même rôle à l'Empire britannique). Cet Etat est un Léviathan - un monstre aquatique diabolique - à même de faire pleuvoir une pluie de sang sur l'Angleterre en punition de ses péchés. Mais ce sera, assure Mather, un Phaeton (le fils du Soleil qui brûla son char dans la mythologie grecque). Les visions de la fin des temps du prophète Daniel et de l'Apocalypse de Jean démontrent que le Monarque qui tente d'absorber les dix rois qui ont prospéré sur les décombres de l'Empire romain d'Occident est voué à l'échec.

Voilà une application intéressante des prophéties bibliques à la situation politique d'une époque, comme il y en a encore aujourd'hui beaucoup dans l'univers protestant anglo-saxon.

Le pronostic de Mather sur la "dissipation du nuage français" allait se réaliser définitivement plus de cent ans plus tard à Waterloo...

-----

(*) As for the French Cloud which hangs over England, tho’ it be like to Rain Showers of Blood upon a Nation, where the Blood of the Blessed Jesus, has been too much treated, as anUnholy Thing; yet I believe, God will shortly scatter it: and my Belief is grounded upon a Bottom, that will bear it. If that overgrown French Leviathan, should accomplish any thing like a Conquest of England, what could there be to hinder him from the Universal Empire of the West? But the Visions of the Western World, in the Views both of Daniel and of John, do assure us, that whatever Monarch, shall while the Papacy continues, go to swallow up the Ten Kings which received Their Power upon the Fall of the Western Empire, he must miscarry in the Attempt. The French Phaetons Epitaph seems written in that, Sure Word of Prophecy !

Lire la suite

L'homme qui fit cesser les procès pour sorcellerie en Allemagne

6 Août 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Histoire des idées, #Médiums

Il s'agit de Frédéric Spee (1591-1635), jésuite d'un couvent de Cologne (siège de l'Inquisition) fréquemment appelé à conduire des condamnés au bûcher (cf Cours d'histoire des Etats européens) - Extrait de La Revue judiciaire du Midi de 1867 - Aperçus historiques et critiques sur la vie et les travaux de Jean Bodin, sur sa domonomanie des sorciers et sur les procès pour sorcellerie au XVIe et au XVIIe siècle suite et fin de Victor Molinier, professeur de droit criminel à la Faculté de Toulouse p. 32-33 :

"En Allemagne, un livre qui produisit une sensation profonde , et qui contribua beaucoup à calmer cette ardeur des juges pour ces poursuites (contre les sorciers).

Ce livre ne fut pas l'œuvre d'un philosophe libre penseur : il fut fait par un jésuite, et il n'en eut que plus d'autorité. Il y avait alors dans l'Allemagne un bon prêtre que les populations, au sein desquelles il vivait, chérissaient, parce qu'il leur était sympathique, et parce qu'il s'efforçait de soulager les misères. Ce prêtre philanthrope appartenait à une noble famille, et avait pris, en entrant en religion, le nom de Frédéric Spée. Il avait, en exerçant son ministère, eu l'occasion d'assister dans leurs derniers moments un grand nombre de prétendues sorcières, car le crime de sorcellerie donnait lieu à des poursuites très-nombreuses en Allemagne, tant dans les pays catholiques que dans les pays protestants. Ces malheureuses femmes lui parlaient, à lui, avec sincérité, et parvenaient à le convaincre de leur innocence. « J'affirme, » dit-il, sous serment, n'avoir pas accompagné au bûcher une seule de ces femmes, dont je pus attester prudemment qu'elle fût coupable : autant m'en ont déclaré deux théologiens très-consciencieux, et pourtant j'ai employé tous mes soins à reconnaître la vérité (2).» Spée, ainsi ému par le spectacle des boucheries judiciaires dont il était le témoin, prit la plume pour exprimer avec un noble courage ses convictions. Il n'entreprit pas de contester ouvertement la possibilité de la magie; sa position ne lui permettait pas d'aller jusque-là. Il se borna à démontrer que les jugements qu'on rendait n'étaient basés que sur des faussetés, ,et que le mode de procédure qu'on employait était à la fois barbare et vicieux. « Qu'on me donne, disait-il dans » son livre, le pouvoir illimité qu'ont les juges, de jeter les gens en prison , de les appliquer à » la torture, de n'avoir aucun égard à leurs moyens de justification et de répandre des rumeurs » pour ensuite en tirer profit, et je me fais fort de convaincre de sorcellerie nos juges d'Allemagne. » Cette voix, qui était celle du bon sens, fut écoutée. Leibnitz rapporte dans ses Essais de Théodicée, où il donne à Spée de justes éloges, que l'évêque de Mayence, le duc de Brunswick et la plupart de princes allemands, auxquels son livre parvint, firent cesser, dans leurs États, les poursuites pour crime de magie"

 

Lire la suite

"On the Path of the Immortals" de Thomas Horn et Cris Putnam

4 Août 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Christianisme, #Histoire secrète, #Notes de lecture

Je voudrais dire un mot du livre de Putnam et Horn, publié en 2015 "On the Path of the Immortal" qui rend compte de leur enquête sur les portails censés ouvrir sur d'autres dimensions de l'espace-temps par où peuvent pénétrer des entités. Ce livre, qui n'a pas porté chance à Putnam décédé deux ans plus tard d'un arrêt cardiaque assez mystérieux à 51 ans, abordait cette question délicate d'un point de vue chrétien en capitalisant sur le succès de leurs deux ouvrages de 2012, Petrus Romanus, qui aurait prophétisé la démission de Benoît XVI, et Exo-Vaticana, sur l'implication du Vatican dans l'observatoire Lucifer en Arizona, censé préparer le "baptême" des entités extra-terrestres.

L'ouvrage constitue un apport intéressant à la réflexion sur ces thèmes controversés. Les  remarques angéologiques du premier chapitre par exemple permettent de fixer quelques concepts. En hébreux, notent les auteurs, ange (malak) est une fonction : messager. Le psaume 148 qui dit Louez-le, vous tous ses anges! Louez-le, vous toutes ses armées! parle des malakim (anges) et pour les armées (tsaba). Contrairement à ce qu'indiquent Kenneth Boa et Robert Bowman dans "Sense and nonsense about angels and demons" les anges peuvent être masculins (Daniel 10:5) féminins (Zacc 5:9) et contrairement à ce qu'écrit St Thomas d'Aquin sur la base de la physique aristotélicienne, ils ne sont pas aériens (certains mangent Genese 18:1-8). Venir d'une autre dimension ne signifie pas être aérien : voir le cas du corps de Jésus ressuscité, ou l'apparition d'un objet. La Bible ne donne pas assez d'informations pour qu'on puisse poser dogmatiquement que ces êtres immortels sont purement aériens. Isaïe 6:2 décrit aussi les séraphins, qui sont des serpents à plume. Daniel 4:17 parle des veillants, ceux qui veillent (watchers). Dans Jubilee 3:15 et 1 Enoch 1-36 ils séduisent les femmes humaines. Un manuscrit de la Mer morte décrit le père de Moïse voyant un Veillant reptilien. Les chérubins gardiens des trônes sont des chimères, équivalents des sphynx, selon la description d'Ezechiel 1:6.

Le Nachash (le "brillant" selon Michael Heiser et non le serpent) est un Cerub (chérubin) qui veut s'unir à la femme dans le jardin d'Eden (comme les deux cherubim dans le Zohar Hadash., puis il est réduit à manger la poussière Dans Isaie 14:11 il est descendu au sheol, dans Ezechiel 28 il est jeté au sol.

Les auteurs rappellent que Lewis Carroll a popularisé le portail vers d'autres dimensions à travers le miroir. Il se trouve dans la bible aussi. Jacob déclare que Bethel est la porte des cieux  (Genèse 28:17) et Jésus est la porte (Jean 10 9), ce qu'a matérialisé l'architecture des cathédrales médiévales. Babylone (Bab-Ilu) en akkadien c'est la porte de Dieu. Les vedas identifient des portails cosmiques (nakshatras) dans les constellations , la Mer du diable au Japon entre Iwo Jima et l'île Marcus, la forêt d'Aokigahara au pied du mont Fuji sont aussi des portes de l'Hadès. Sedona en Arizona est connue pour ses vortex. Le pasteur Larry Gray en 1966 vit un géant ailé de deux mètres qu'il identifia comme le diable ou un immortel à Point Pleasant (Virginie occidentale - voir le livre de John A Keel sur ce thème).  Putman a enquêté au musée de Point Pleasant. Il a vu (p. 19) que le Herald Dispatch du 16 mars 1967 a rendu compte d'une vague (flap) d'Ovnis, ce qui a pris fin avec l'effondrement du Silver Bridge (46 morts) . Keel estime que chaque Etat américain aurait deux à dix portails. La San Luis Valley dans le Colorado est aussi un site d'Ovnis, d'apparition de fantômes, est mutilations de troupeaux. Putman en recense quelques autres (le ranch Skinwalker, la réserve indienne Yakima, Big Thicket, le triangle de Bridgewater, le triangle de Bennington, le Great Serpent Mound.

Satan n'a pas été chassé du Ciel et ses troupes d'immortels combattront dans Armagueddon (Joel 2:5 et Amos 7:1), affirment les auteurs qui soulignent que Walter Martin a rapproché la venue des Ovnis de la prophétie de Jésus dans Luc 21:26 : "les hommes rendant l'âme de terreur dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre"/"things which are coming on the earth" - cette idée de survenance sur la Terre renvoie à la notion d'une cause extraterrestre. Quand Apocalypse 9:2 parle du puits sans fond qui s'ouvrira à la 5e trompette qui pourrait aussi être un vortex de passage des extraterrestres.

Les apaches de la tribu San Carlos ont fait un procès à la Nasa et au Vatican pour empêcher la construction de l'observatoire Lucifer sur le Mont Graham (Zil Nchaa Si An). Ils ont dans leur mythologie un dieu créateur, un dragon trompeur, un déluge, et des géants détruits par Dieu. Pour eux le Mont Graham est un portail céleste. Après la publication de Exo-Vaticana en 2013, Putman a été incité à enquêter davantage auprès des Apaches. L'entreprise fut compromise à plusieurs reprises pour Putnam mais Horn a pu enquêter chez les Navajos des montagnes de La Plata (p. 42) Il y vit avec son équipe les ruines d'une forteresse des Anasazis dans le parc national de Mesa Verde et interrogea un homme médecine conteur navajo ouvert au christianisme, Don Mose Jr. Velui-ci dévia de son discours habituel pour touristes. Par exemple quand au lieu de dire que les Anasazis étaient devenus les actuels Pueblo comme cela se dit d'habitude, il admit qu'ils avaient disparu après être passés sous le "mind control" d'un serpent carnivore. Il approuva aussi Horn quand il évoqua le fait que les Apaches avaient parlé de géants cannibales détruits par le déluge. p. 56 Quant à Putnam, sa rencontre (retranscrite in extenso verbatim) avec une diplômée qui se disait "juive messianique" en réalité adepte du New Age,semblait bien connaître le patron de la NASA et prétendait pouvoir inviter des Ovnis sur commande, elle vaut son pesant d'or pour connaître les milieux occultistes qui gravitent autour de Sedona.

Pour Horn et Putnam par les portails sacrés des Indiens comme par ceux qu'essaie de créer le Centre européen d'études nucléaires passeront à la fin des temps, des démons, les Fils de Dieu, mais aussi leurs enfants les Géants.

Le livre toutefois suscite des réserves même dans les milieux religieux. Ainsi théologiquement il n'est pas très correct qu'il se réfère au livre d'Hénoch, au Zohar et autres hérésies, ce qui fait un peu désordre pour des analystes qui se disent chrétien. Comme le rappelle ici le pasteur Gene Kim, les anges féminins en Zaccharie 5 sont des démons et non des anges - la confusion sur de tels sujets n'est pas très bon signe.

Lire la suite

Ovnis à Valdeltormo

29 Juillet 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Histoire secrète

Le mois dernier, mon cousin germain Hervé Colera (conseiller municipal à Jurançon, en Béarn), m'indiquait que son frère, ses aïeux et ses deux neveux il y a dix ans ont eu une expérience de passages d'OVNIs au dessus de leur terrasse (à l'endroit même où fut prise la photo de gauche en 2017), à Valdeltormo (Espagne), le village natal de mon père dans la comarque du Matarraña (Bas Aragon, près d'Alcaniz) dont j'ai déjà parlé au début de ce blog. Ces engins avaient évolué pendant plusieurs heures le soir dans la direction allant entre Maella et Gandesa et cela avait terrorisé sa nièce (ma petite cousine).  

Sur le programme de l'émission Cuarto Melenio de la chaîne Cuatro intitulé "Los Ovnis en Espana", diffusé le 29 janvier 2006, Iker Jiménez interviewait (en 25e minute) un spécialiste qui expliquait que les trois grandes zones d'observation d'Ovnis en Espagne sont la Catalogne (près du Bas Aragon, la golfe de Cadix et les îles Canaries). Pour en savoir plus sur les vortex et lignes énergétiques dans cette zone voir ceci, qui reprend un article de Jesús Avila Granados dans Más Allá de la Ciencia n°253.

Se peut-il que mes cousins aient pris pour des Ovnis de simples aéronefs chargées de l'épandage comme, en 1999, les Belgradois tiraient à la carabine sur les avionnettes chargées de déverser de l'insecticide sur le Danube et la Save en croyant que c'étaient des bombardiers de l'OTAN ? La culture officielle continue de penser que les Ovnis n'existent pas, tandis qu'une certaine culture chrétienne, qui s'appuie sur l'analyse du discours des sociétés secrètes (par exemple tout le mouvement rosicrucien de la fin du 19e siècle, les sectes qui travaillaient sur l'énergie Vril ou Aleister Crowley) estime qu'il s'agirait d'entités démoniaque issues d'autres dimensions appelées à servir la mise en place du régime de l'Antéchrist sur Terre à la fin des temps.

Lire la suite

Mon livre sur les médiums cité dans Madame Figaro aujourd'hui

27 Juillet 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Médiums, #Publications et commentaires

Je suis cité à propos des médiums (p. 43 à 45) suite à une interview du 16 juin dernier. Hélas l'article ne mentionne pas mes mises en garde contre les dangers des médiums et de la magie.  L'article est en ligne ici.

 

 

Lire la suite

Présentation de mon dernier livre sur Les Philosophes.fr

24 Juillet 2019 , Rédigé par CC Publié dans #Publications et commentaires, #Christianisme

Puisque même des profs de Sciences Po le font, j'ai proposé une présentation de mon dernier livre sur le complotisme protestant au site Les Philosophes.fr. La voici

Au cours des vingt dernières années, la liberté de discussion qu’offre Internet, sur les sites, les blogs, puis les réseaux sociaux a facilité le développement de thèses alternatives aux version officielles de l’histoire et de l’actualité. Beaucoup d’entre elles sont de nature complotiste ou conspirationnistes, c’est-à-dire qu’elles supposent que des cercles de pensée clandestins, voire des sociétés secrètes pratiquant la magie noire et l’occultisme font avancer des projets politiques dans l’ombre, et manipulent l’opinion publique, à travers les médias, pour asservir l’humanité. Toutes sortes de sujets ont nourri ce genre d’hypothèse, des guerres états-uniennes dans le monde arabe à la conquête de l’espace, en passant par les campagnes de vaccination, la libéralisation de l’avortement, etc.


La plupart des gens passés par une formation intellectuelle « classique », spécialement parmi les plus diplômés, qui sont aussi ceux qui sont généralement des lecteurs assidus de la presse « mainstream » (comme disent les anglo-saxons), ont tendance a reléguer ce genre de spéculation dans le domaine pathologique de la paranoïa, et même, depuis quelques années, à le censurer 

La suite est ici

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 40 > >>