Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les prophéties autour de Donald Trump

6 Janvier 2018 , Rédigé par CC Publié dans #Christianisme

Les prophéties autour de Donald Trump

Aux yeux des évangéliques américains les démocrates sous Obama étaient liés à l'Islam (Huma Abedin adjointe d'Hillary Clinton"pakistano-américaine née dans le Michigan en 1976, qui a grandi en Arabie saoudite qui finança 20 % de la campagne de Clinton, laquelle et restait en contact à travers notamment sa mère avec la Ligue mondiale musulmane wahhabite), aux scandales sexuels, (voir les fuites de mails de Wikileaks notamment celui du 8 octobre 2015  de John Podesta , avant qu’il ne soit le directeur de campagne d’Hillary, authentifiés par signature cryptographique, annonçant qu'il allait recourir aux services d’Uber et chauffer une piscine pour y mettre des enfants de 11, 9 et presque 7 ans, et ceux qui parlent de pizzas, de pastas, de sauce et de cheese. Pour certains ce serait un code : Cheese Pizza = CP = Children Pornography / Candy Porn, Domino = Domination / BDSM, Cheese = petite fille, Hot Dog = garçon etc . ») et à l'ésotérisme (voir le mail du 30 août 2009 d’H. Clinton à Abedin se terminant par « En croisant les doigts, la patte du vieux lapin hors de la boite dans l’attique, je vais sacrifier un poulet au Moloch dans la cour », celui 28 juin 2015 indiquant que Tony Podesta, était invité avec son frère de John, invité par l’artiste serbe Marina Abramovic chez elle à New York à une séance de « Cuisine spirite » - « spirit cooking »-, un rituel de la religion luciférienne du mage Aleister Crowley, auquel se livre aussi Lady Gaga - voir aussi les symboles suspects des artistes qui soutiennent H. Clinton, et le soutien du banquier George Soros, principal financeur de Clinton à la diffusion dans le monde du livre de Saul Alinsky « Rules for radicals » Alinsky que Clinton interviewa dans sa jeunesse, Podesta a préfacé un livre sur les extraterrestres). Cela a conduit ces évangéliques à voter largement pour Donald Trump.

Certains de leurs prédicateurs disent avoir reçu des paroles prophétiques de l'Esprit Saint qui vont au soutien de Donald Trump.

Ce fut notamment le cas de Lance Wallnau, né d’une mère catholique et d’un père protestant, Wallnau a été cadre dans l’industrie pétrolière pendant vingt ans  et enseigne à l’Université chrétienne du Sud-Ouest dans l’Oklahoma. Il a rencontré Trump dans ses tours (les Trump Towers à New York) alors qu’il n’était qu’un des dix-sept postulants à l’investiture républicaine . Et il affirme avoir eu une révélation directe de Dieu : Trump est la « boule de démolition » (wrecking bowl, un instrument de chantier qui n’existe pas en France) contre le politiquement correct (political correctness, c'est-à-dire la culture dominante de protection des minorités ethniques, religieuses et sexuelles et de mélange des culture) satanique qui selon lui emprisonne la société américaine (notamment parce que, selon sa conception, elle valorise l’homosexualité et la disparition des genres, attaque la famille à travers la promotion de la jouissance sexuelle généralisée étendue jusqu’à la pédophilie, et la vie à travers la liberté d’avorter assimilée par lui à un vaste sacrifice d’enfants au service d’un Moloch ploutocratique digne du paganisme archaïque). À ce titre Donald Trump est le « Cyrus » de notre époque.

Cyrus est l’empereur perse qui, bien qu’il ait été païen, demeure honoré par la Bible pour avoir permis aux Juifs en exil à Babylone de retourner en Terre sainte. Wallnau n’est pas le premier à identifier un  leader politique qui n’est pas très recommandable sur le plan de ses mœurs comme un Cyrus providentiel. L’écrivain Jean-François de La Harpe (1739-1803) avait eu aussi cette révélation à propos de Napoléon Bonaparte (l’homme qui mit fin à la politique antireligieuse du Directoire et signa un concordat avec le Pape) et en témoignait dans un cours juste avant sa mort . Dans le contexte américain la résonance est plus forte du fait de la synchronicité autour du chiffre 45 : l’élection devait investir le 45e président des États-Unis, et c’est le 45e chapitre du livre d’Esaïe qui commence par « Ainsi parle l’Eternel à son messie (celui qu’il a oint ), à Cyrus, qu’il saisit par la main droite, pour terrasser les nations devant lui ».

Comme La Harpe, Wallnau est un converti : il a adhéré à l’évangélisme en décembre 1973 dans une école militaire, à une époque où il croyait plus aux extraterrestres qu’en Dieu  quand il a vu un jeune évangélique entrer dans l’enceinte de l’école comme par magie sans même être repéré par les sentinelles. « Boule de destruction » est une chanson du répertoire de Miley… Cyrus, chanteuse à succès de l’époque, célèbre pour ses provocations sexuelles et clairement répertoriée comme « esclave des satanistes » par le milieu évangélique (voir ce livre p. 80-81).

Il affirme que le Saint Esprit lui a rappelé la distinction (issue du calvinisme) entre « grâce commune » (« common grace »), celle qui conserve la vie, et « grâce qui sauve » (« saving grace »), celle qui assure un salut à l’humanité dans l’ordre escathologique. Trump relèverait de la première : n’est envoyé par Dieu que dans l’ordre de la première et donc ne fera qu’empêcher les USA de tomber trop bas. S’ils veulent un véritable salut, il leur faudra prier plus, se convertir en masse, renoncer davantage à leurs péchés.

Il est d’ailleurs un des trois prédicateurs à avoir prédit (sous l’inspiration de l’Esprit Saint selon lui) la victoire à l’élection présidentielle de Donald Trump là où tous les pronostiqueurs donnaient son adversaire gagnante

Une autre prophétie concerne son gendre Jared Kushner. le 22 février 2014, Kim Clement (1956-2016) avait eu la révélation qu'un "homme humble", jeune, un génie, qui parle peu, associé à un nom qui évoque l'or, et qui renversera les géants, on rira de lui mais il mettra en échec les ennemis de l'Occident et d'Israël. K. Clement n'a pu voir son visage, un brouillard entourait les gens devant lui parmi lesquels il était. Selon sa fille Donné Clement Petruska, Kushner, né en 1981, pourrait être cet homme. Son rôle clé en juin 2017 dans la préparation de la visite de D. Trump en Israël ou sa visite en Irak en avril avant même celle du secrétaire d'Etat Tillerson. Kushner a déclaré qu'il avait seulement lu quelques lignes sur le Proche-Orient quelques minutes durant en attendant un télésiège au ski. Ivanka Trump a qualifié le fait qu'il ait tant appris en quelques minutes de "nothing short of amazing" (rien de moins que stupéfiante) ce qui est interprété par Donné Clement Petruska comme le fait qu'il s'est agi d'un apprentissage surnaturel, tout comme serait inspirée par l'Esprit saint son ascension actuelle dans l'administration Trump. En 2017 le premier ministre irakien s'était dit impressionné par sa connaissance de la région et le premier ministre israélien a laissé entendre qu'il le connaissait depuis longtemps. Il est à l'origine de la décision du président Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

destituted88 16/07/2019 11:41

Ce gus est une honte pour les Etats-Unis:il devrait être destitué !!!!
This guy is a shame for United States:he should be destituted !!!